Mardi, 12. janvier 2021

Fantoche directrice Annette Schindler annonce son départ

Annette Schindler fut d’abord en charge de la direction artistique de Fantoche en 2012 puis ensuite de la direction générale dès 2013. Sous sa direction, le nombre d’entrées du festival a augmenté de plus de 25 % et l’événement a considérablement gagné en importance nationale et internationale – entre autres avec l’introduction d’une journée de l’industrie (la « Industry Day », un rendez-vous majeur de l’animation suisse), ou avec des expériences VR, proposant des prolongements interactifs aux techniques de l’animation.

Sous sa direction encore, le festival a commencé à communiquer en trois langues, et il a effectué le passage vers le numérique dans tous ses domaines – dans la communication, en intégrant des œuvres multimédias ainsi qu’en proposant des projections digitales à la hauteur du temps. Annette Schindler a toujours veillé a ce que les femmes soient bien représentées parmi les cinéastes, les jurys et les équipes, et elle a réduit l’empreinte écologique du festival. Enfin, la directrice de Fantoche a su mettre en place une base financière solide.

Le comité de Fantoche regrette vivement la démission d’Annette Schindler. Sa présidente, Christine Egerszegi : « Nous sommes très reconnaissants à Annette Schindler pour son travail fiable et inspirant qu’elle a accompli au cours de ses dix années avec le festival. En tant que directrice, elle a réussi à faire de Fantoche LE festival du cinéma d’animation en Suisse et à l’étranger. Autant l’avouer : le comité ne se réjouit pas de voir partir cette femme si qualifiée professionnellement et personnellement. »

Annette Schindler : « Le seuil magique de dix ans s’est avéré être le bon moment de transmettre le flambeau – pour moi personnellement, mais aussi pour le festival. Grâce à beaucoup de chance et avec une équipe intrépide, nous étions parmi les rares festivals en 2020 à pouvoir proposer une édition physique. Le festival 2021, le dernier sous ma direction, mettra en relief les expressions cinématographiques de ce que nous vivons en ces temps de pandémie – nous proposerons une section thématique nommée UN MONDE FRAGILE. Je quitte Fantoche avec un œil qui rit et un œil qui pleure, et je resterai amicalement liée avec le festival, avec le comité et avec mon équipe de 5 étoiles. Désormais, je me réjouis de pouvoir consacrer plus de temps à mes mandats de médiation culturelle. »

Vous trouverez la communiqué de presse ici. 

Et l’offre d’emploi en question ici.